Lemon School et le hors contrat

J’ai rencontré Jennifer et Jean, fondateurs de la “Lemon School”, il y a quelques semaines. Jean et Jennifer ont une longue expérience de l’école publique, de ses contraintes, insuffisances et faillites et ont décidé de créer leur propre école en 2016 pour se mettre en cohérence avec leur valeurs et leurs rêves.
A l’instar de MGIS dont j’ai déjà parlé ici, Lemon school, installée à Ozoir La Ferrière en région parisienne, préfigure l’école de demain: une école inclusive où les enfants de toutes conditions ( religion, “handicap”, économique…) s’épanouissent dans la diversité et par la diversité, en découvrant la vie dans toutes ses dimensions et pas uniquement par leur intellect.
Une école sans aucun dogme ni religieux, ni scientifique, ni pédagogique, ni laïque (parfois la laïcité peut devenir dogmatique).
Bien évidemment Lemon school est hors contrat et doit donc se débrouiller pour se financer sans aucune aide de l’état.
Vous verrez dans cet article du monde de fin août que les écoles hors contrats progressent sensiblement et font l’objet depuis cette rentrée de conditions de création plus rigoureuses. La part encore très modeste en nombre d’enfants accueillis dans ce type d’école, 73000 sur 12,5 millions au total, va très probablement grandir encore plus au regard des récents événements ( violences sur les professeurs ) et des mesures prises en réaction ( contrôle, police au sein des écoles )  

Like
1
Écrit par
Marc Tirel
Voir tous les articles
Laisser une réponse

Écrit par Marc Tirel