Vers une radicalisation des mouvements écologiques ?

La démission de Nicolas Hulot et son constat d’impuissance à changer les choses en profondeur et en urgence vont probablement renforcer les mouvements écologiques radicaux.
La marche pour le climat organisée samedi dernier à Paris préfigure probablement un mouvement plus vaste, plus radical aussi…
Pourquoi plus radical ?
Parce que le réchauffement climatique ne représente malheureusement que l’un des 7 dangers, et pas le premier, qui menacent la biodiversité et les espèces vivantes.
Voici cette liste établie par l’UICN:  Union internationale pour la conservation de la nature,  (Suisse)

  1. La surexploitation
  2. L’agriculture
  3. L’étalement urbain
  4. Les invasions et les maladies
  5. La pollution
  6. L’altération des milieux naturels
  7. Le changement climatique

Lorsque tous les manifestants, écologistes de tout poil, politiques et plus tard tous les citoyens du monde réaliseront que le changement climatique ne constitue pas LE problème numéro 1 mais fait parti d’un ensemble beaucoup plus vaste, ensemble qui remet en cause tous les fondements même de notre civilisation alors … il sera probablement et malheureusement trop tard.
Vous trouverez ici le long article lucide, très étayé et engagé de Nicolas Casaux sur ce sujet.
Prenez le temps de lire et vous faire votre opinion …

Like
Écrit par
Marc Tirel
Voir tous les articles
Laisser une réponse

Écrit par Marc Tirel